• Dimanche
    Cultes à 9:00 et 11:00
    Cultes des enfants à 9:00 et 11:00
    Mardi
    Réunion de prière à 19h30
  •  
     
     
    Adresse : 12 rue des Beaux soleils, 95520 Osny
  •  
     
     
    La Citadelle, votre église évangélique de Cergy Pontoise, vous souhaite la bienvenue !

 Réunion de prière du dimanche 09 juin 2024

 

Le message sera retransmis en direct sur YouTube dimanche à partir de 09h30 et mardi à 20h00 (cliquez sur l'image ou ici).


Deux cultes en présentiel tous les dimanches  : 09h et 11h

Deux cultes pour les enfants sur les memes horaires

Réunion de prière et partage biblique tous les mardis : 19h30


Donnez-nous de vos nouvelles à l'adresse contact@monegliseacergy.com

 

 

La Citadelle votre église évangélique de Cergy Pontoise 12 rue des beaux soleils 95520 Osny vous souhaite la bienvenue !

6 étapes pour multiplier notre impact

podcast icon

  

Dimanche dernier, Roudy a souhaité nous partager une réflexion sur ce qu'il faut faire « pour que Dieu multiplie », en s'appuyant sur le passage très connu de la multiplication des pains et poissons. Pour cela,

il nous a proposé une première lecture dans Marc 6:30-44, 6:51-52, puis plus loin 8:21.

Dieu est capable de multiplier dans notre vie. Hormis le passage central relatant le miracle opéré par Jésus, il est intéressant de relever les deux autres enseignements proches de cet évènement que les disciples n'avaient pas tout de suite saisis. En effet, nous pouvons lire dans Marc 6 :47-52 qu'après le miracle de la multiplication des pains et des poissons, les disciples étaient partis en mer dans une barque et qu'ils ont pris peur en voyant Jésus marcher sur l'eau (ils pensaient que c'était un fantôme). Ils n'avaient pas entièrement compris l'essence divine de Jésus car ils ont vécu avec lui en regardant, mais sans adhérer complètement. Leur cœur était encore endurci.

L'autre enseignement à saisir est que si Jésus peut subvenir à nos besoins matériels, il peut avant tout subvenir à nos besoins spirituels. Matthieu 16:9-11 : « Etes-vous encore sans intelligence, et ne vous rappelez-vous plus les cinq pains des cinq mille hommes et combien de paniers vous avez emportés, ni les sept pains des quatre mille hommes et combien de corbeilles vous avez emportées? Comment ne comprenez-vous pas que ce n'est pas au sujet de pains que je vous ai parlé? Gardez-vous du levain des pharisiens et des sadducéens. »

Nous allons nous arrêter à six étapes aboutissant au miracle de la multiplication des pains et que nous pouvons retranscrire pour nos propres vies.

Les six étapes

Se mettre à l'écart

Avant le miracle, nous pouvons lire que les apôtres revenaient très enthousiastes du résultat de leur mission. Cependant malgré tout cela, Jésus jugea bon qu'ils s'arrêtent pour trouver des moments de paix. Marc 6:31 : « Jésus leur dit: Venez à l'écart dans un lieu désert, et reposez-vous un peu». Nous comprenons qu'il est bon de s'arrêter dans l'activité pour communier avec Jésus et le laisser nous parler.

Voir la foule

Le texte dit que Jésus savait qu'il y avait la foule, mais nous pouvons nous demander pourquoi est-il écrit qu'il « vit la foule » (Marc 6:34) ? Cela veut dire qu'il regarda aux besoins de chacune de ses personnes. Il savait que cette foule avait des besoins et ainsi cela lui permettra de bien répondre à leurs attentes.

Quand Jésus vit la foule, il vit des brebis qui n'ont point de berger (Marc 6 :34). Dans Jean 10, Jésus parle des mercenaires qui viennent s'occuper des brebis uniquement pour leurs propres profits, alors que le bon berger qui s'oppose à eux c'est lui.

La foule était languissante et abattue (Matthieu 9:36). Pourquoi étaient-ils dans cet état ? A cause du poids du péché qui oppresse. Nous ne pouvons pas nous habituer à cela, d'autant plus que le salaire du péché est la mort. Nous devons discerner avec perspicacité.

Être ému de compassion

En voyant la foule, Jésus fut ému de compassion. Nous pouvons définir la compassion comme « être remué dans ses tripes ». La compassion est la capacité à ressentir la douleur d'autrui, mais d'avoir la volonté d'y remédier. La compassion est un sentiment divin, elle ne vient pas de nos sentiments humains et c'est pour cela que lorsque nous sommes nés de nouveau nous ressentons cette compassion.
Nous pouvons retrouver plusieurs exemples de cette compassion dans la Bible (mais il y en tellement d'autres !): le serviteur dont la dette est effacée par son maître; le fils prodigue rétabli dans sa dignité par son père; Jésus est la veuve dont son fils unique était décédé et il rend ce fils à sa mère; Jésus et le lépreux qui fut guéri.

Connaissons-nous cette compassion? Ceci nous est possible. Ne regardons pas aux apparences mais que Dieu nous donne des yeux comme lui. Philippiens 2:5 : « Ayez en vous les sentiments qui étaient en Jésus Christ »1 Jean 3:16-17: Dieu attend que l'on donne de notre temps, de notre amour et de nos moyens : « Nous avons connu l'amour, en ce qu'il a donné sa vie pour nous ; nous aussi, nous devons donner notre vie pour les frères. Si quelqu'un possède les biens du monde, et que, voyant son frère dans le besoin, il lui ferme ses entrailles, comment l'amour de Dieu demeure-t-il en lui ? »

Ce qui est étonnant dans ce passage est que lorsque Jésus fut ému de compassion pour cette foule, il ne l'a pas nourrit tout de suite.

Apporter la réponse

Marc 6:34 "il se mît à enseigner la foule". Jésus connaissait le véritable besoin de la foule. De quoi Jésus aurait-il pu bien leur parler? Il a certainement dû reprendre le sermon de la montagne, parler de l'amour, de se réconcilier avec le Père...

Apprendre à nous engager

Marc 6:37 "Donnez-leur vous-même à manger". Mais en est-ce que les disciples en avaient les moyens? Avec 5 pains et 2 poissons pour 5000 hommes (on évalue la foule à 17,000 personnes avec les femmes et enfants), ils ont pu le faire grâce à Jésus.

L'action de grâce

C'est ce qui précède le miracle: donner à Dieu des actions de grâce. Marc 6:41 : « Jésus prit les cinq pains et les deux poissons et, levant les yeux vers le ciel, il rendit grâces. Puis, il rompit les pains, et les donna aux disciples, afin qu'ils les distribuassent à la foule. Il partagea aussi les deux poissons entre tous. » Pourquoi est-il bon de donner grâce à Dieu d'abord? C'est manifester sa foi en Dieu.

La multiplication

Tous mangèrent et furent rassasiés et l'on emporta douze paniers... Les disciples n'avaient pas compris la toute-puissance de Dieu et qu'avant tout Dieu est capable de faire infiniment au-delà de tout ce que nous pensons et demandons. Nous limitons Dieu trop souvent.

 

Le peuple a besoin de savoir que son péché est grave et c'est à nous d'apporter cette parole non pas pour les condamner comme les pharisiens mais pour les sauver. Marc 16:20 : Et ils s'en allèrent prêcher partout. Le Seigneur travaillait avec eux, et confirmait la parole par les miracles qui l'accompagnaient.

 

Carte d'accès