Bénir notre prochain, bénir la nation

Thierry Le Gall Directeur du Service Pastoral du CNEF auprès des Parlementaires

Icon headphones

      

Icon video

  

Le pasteur Thierry Le Gall nous présente son ministère parmi les parlementaires. Il nous exhorte à devenir encore davantage des instruments de bénédiction pour notre prochain et pour

notre nation tout entière, dans la solidarité et dans l'intercession pour ceux qui dirigent le pays.

Lecture

Lorsque le Fils de l’homme viendra dans sa gloire, avec tous les anges, il s’assiéra sur le trône de sa gloire. Toutes les nations seront assemblées devant lui. Il séparera les uns d’avec les autres, comme le berger sépare les brebis d’avec les boucs ; et il mettra les brebis à sa droite, et les boucs à sa gauche. Alors le roi dira à ceux qui seront à sa droite : Venez, vous qui êtes bénis de mon Père ; prenez possession du royaume qui vous a été préparé dès la fondation du monde. Car j’ai eu faim, et vous m’avez donné à manger ; j’ai eu soif, et vous m’avez donné à boire ; j’étais étranger, et vous m’avez recueilli ; j’étais nu, et vous m’avez vêtu ; j’étais malade, et vous m’avez visité ; j’étais en prison, et vous êtes venus vers moi.

Les justes lui répondront : Seigneur, quand t’avons-nous vu avoir faim, et t’avons-nous donné à manger ; ou avoir soif, et t’avons-nous donné à boire ? Quand t’avons-nous vu étranger, et t’avons-nous recueilli ; ou nu, et t’avons-nous vêtu ?
Quand t’avons-nous vu malade, ou en prison, et sommes-nous allés vers toi ? Et le roi leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous avez fait ces choses à l’un de ces plus petits de mes frères, c’est à moi que vous les avez faites.

Ensuite il dira à ceux qui seront à sa gauche : Retirez-vous de moi, maudits ; allez dans le feu Éternel qui a été préparé pour le diable et pour ses anges.Car j’ai eu faim, et vous ne m’avez pas donné à manger ; j’ai eu soif, et vous ne m’avez pas donné à boire ; j’étais étranger, et vous ne m’avez pas recueilli ; j’étais nu, et vous ne m’avez pas vêtu ; j’étais malade et en prison, et vous ne m’avez pas visité. Ils répondront aussi : Seigneur, quand t’avons-nous vu ayant faim, ou ayant soif, ou étranger, ou nu, ou malade, ou en prison, et ne t’avons-nous pas assisté ? Et il leur répondra : Je vous le dis en vérité, toutes les fois que vous n’avez pas fait ces choses à l’un de ces plus petits, c’est à moi que vous ne les avez pas faites.
Et ceux-ci iront au châtiment Éternel, mais les justes à la vie éternelle. (Matthieu 25:31-46)

Prédication

  • Le Seigneur demande de nous un engagement solidaire et citoyen envers ceux qui nous entourent et qui sont dans le besoin. La parabole des brebis et des boucs (Matthieu 25:31:46) nous rapelle sans équivoque le péril de détourner le regard de la condition précaire de nos prochains.
  • Nous avons aussi tendance à omettre ceux qui dirigent notre pays ou notre ville dans notre prière à Dieu. Pourtant Dieu par son prophère nous invite : “Recherchez le bien de la ville où je vous ai menés en captivité, et priez l'Éternel en sa faveur, parce que votre bonheur dépend du sien.” Jérémie 29:7
  • La liberté religieuse orgnaisée dans notre pays autour de la laïcité ne nous interdisent pas une action citoyenne et nous ne devons pas laisser nous faire taire ceux qui font une lecture erronée et abusive de ces lois

Discussion

  • Quels sont les services de l'église qui participent à la demande de solidarité de Jésus, comment puis-je m'y impliquer ?
  • Quelles sont les limitations que nous imposent les lois de laïcité, en quoi nous protègent-elles aussi ? Quelles libertés certains veulent-il nous grignoter ?
  • Qui sont les élus de ma ville, quels sont les parlementaires de ma circonscritpion ? Est-ce que je dois prier pour eux