La joie de Noël

Johan Benouala - La joie de Noël

Icon headphones

      

Icon video

  

L’annonce de la naissance du Sauveur aux bergers en Luc 2:8-20 nous parle de joie, comme toute la Bible d’ailleurs.

En un mot

Noël est avant tout une invitation à la joie. Une invitation de Dieu à tous les hommes, en vue de leur plus grand bonheur. Les événements qui se déroulent dans notre pays depuis plus d’un mois et celui tragique de cette semaine (ndlr l’attentat de Strasbourg) , montrent au contraire, que le cœur n’est pas à la fête, et pourtant Noël approche… et assurément le message qu’il renferme à de quoi réjouir tous les cœurs. Celui du gilet jaune jusqu’à celui de notre Président.

Cette joie, n’est pas une émotion que Dieu fait naître dans nos cœurs sans que l’on sache comment. Mais cette grande joie est causée par la Bonne-Nouvelle. Cette Bonne-Nouvelle concerne le Fils de Dieu, qui est le Christ, le Seigneur dans lequel je suis appelé à trouver ma joie. Mais là ou ça se corse, c’est que le signe que Dieu donne aux anges concernant le Sauveur, n’est autre que celui d’un nourrisson couché dans une mangeoire. Jésus, lors de son ministère, refusera à ses auditeurs un signe qui prouverait sa messianité, le seul signe qu’il leur donnera sera le signe de Jonas, c’est-à-dire de sa mort à la croix, qui est un scandale et une folie pour le monde de l’époque, tant juif que païen. C’est dans un tel Sauveur que je suis appelé à me confier totalement.

Enfin, nous verrons comment les bergers exprimèrent leur joie. Par un certain empressement à voir celui que les anges leurs ont annoncés mais surtout en glorifiant et louant Dieu pour tout ce qu’ils avaient entendu et vu.

Pour aller plus loin

Est-ce que je réalise que la communion avec Dieu est marquée par la joie dans la Bible. Dieu a ordonné à son peuple d’Israël de faire la fête à de nombreuses reprises au cours de l’année. Paul également, à encouragé les Philippiens à toujours se réjouir dans le Seigneur.

Est-ce que je réalise l’identité de celui qui était dans la mangeoire à Bethléem ? Qu’est-ce que signifie ce titre de Christ et celui de Seigneur ? Après 2000 ans d’histoire du Christianisme, alors que le monde a été marqué par les apports de la foi chrétienne, en quoi la crèche et la croix restent des événements scandaleux ?

Est-ce que ma piété personnelle, est marquée par le désir de croitre dans la connaissance du Fils de Dieu, de son identité ? Est-ce que j’ai compris que ma joie dépend de ma compréhension de qui est le Christ et ce qu’il a fait pour moi et non des circonstances, favorables ou non ? Est-ce que dans un sermon, l’aspect doctrinal vous semble indispensable ou seul l’aspect pratique est important ?

Cette joie, comme tout ce qui remplit nos cœurs, ne peut pas ne pas s’extérioriser. Est-ce que ma vie est marquée par cette attitude de reconnaissance et de louange envers Dieu ? Est-ce que ma manière de louer Dieu est toujours très sobre ou m’arrive-t-il de tressaillir de joie, de sauter de joie, de crier de joie, de pleurer de joie, tout cela parce que je réalise qui est mon Sauveur et tout ce qu’il a fait pour moi ? Si ce n’est pas l’expérience que nous faisons, pourquoi en est-il ainsi ?