Israël travelogue - fin du voyage

Israël fin

Si nous étions content de rentrouver notre Katia, elle a eu apparemment du mal à quitter son nouveau pays d'adoption... D'ailleurs, pour lui faire plaisir ne l'appelez plus Katia mais Shoshannah ! Suite et fin des aventures

Le stress m'a empêchée de dormir correctement dans la nuit. Mes amis m'ont dit de me rendre à l'aéroport 3h30 avant le vol, les contrôles seront intenses selon eux du fait de mon voyage en Jordanie... Réveil donc à 4h du matin pour un départ à 5h, je ne suis pas la seule debout étant donné que le camion poubelle vient de réveiller mes amis

Je dis au revoir avec émotions à mes amis, je ne sais pas quand on pourra se revoir, j'espère bientôt et j'espère à Tel Aviv encore.
Je prends le taxi, il est très peu bavard, j'essaie d'échanger des mots avec lui, il ne m'a répondue que par un « votre ceinture s'il vous plait » - Sympa... Par contre il met sa musique à fond, on se croirait dans une boite de nuit des années 50...

TourLes premiers contrôles commencent sur l'autoroute menant à l'aéroport. Des soldats armés ouvrent chaque voiture et chaque taxi, vient mon tour... Je stresse (je n'ai pourtant rien à cacher), ils me demandent ma nationalité et la raison de ma visite. Je bégaie à cause de leurs fusils, mais je m'en sors plutôt bien. Ils me laissent partir (quelle autre option avaient-ils, je suis plus qu'honnête).

Arrivée à l'aéroport, je me sens tellement triste de quitter Israël que je veux même enlacer le conducteur de taxi... On va peut être éviter...
Avant l'enregistrement des bagages deuxième contrôle. C'est un examen plus approfondi qui se passe: d'où je viens pourquoi je suis venue ici, le nom de mon amie, les langues qu'elle parle, la rue où elle habite, avec qui, lieu de naissance. En fait sa biographie. On passe à ma biographie maintenant: où je suis née, pourquoi j'ai cette nationalité, que signifie mon nom (qu'est ce que j'en sais), où j'étudie, comment j'ai rencontré mon amie d'Israël. Et bien sûr comme j'ai voyagé en Jordanie j'ai le droit à des questions complémentaires. Elle avait l'air perdue avec l'histoire de mes parents mais bon... Elle finit par me demander :
« Est ce que quelqu'un voudrait mettre une bombe dans votre valise?
– Non –
D'accord c'était le but de toutes nos questions, savoir si vous étiez une menace pour notre pays. » Ah je pensais qu'on apprenait à se connaitre...

Je passe la sécurité, SURPRISE ! Troisième contrôle : on m'emmène dans une pièce à part, et là ce que je redoutais: la fouille des valises. Apparemment j'ai mal répondu aux questions précédentes donc j'ai le droit à une fouille approfondie. J'ai dû déballer tous mes effets personnels. Je pense que les deux heures passées à emballer ne servaient à rien. En période de stress je fais des blagues, alors là je dis à l'agent qu'en ouvrant mes bagages, mes chaussures risquent de lui exploser à la figure. (OUI Katia c'est le lieu et le moment d'utiliser ce vocabulaire !!). Dieu merci l'agent avait beaucoup de sens de l'humour et recule de ma valise tout en me souriant. Comme je n'ai rien caché, il me laisse partir. Mais je lui demande avant qu'il ne m'abandonne de m'aider à fermer ma valise. (Je veux dire, il l'a dérangée, faut qu'il l'arrange, c'est la moindre des politesses...) ce qu'il fait avec bonne humeur.

Au tour du quatrième contrôle (je commence à être rôdée), cette fois ci la douane. Au moins 500 personnes attendent leur tour. Certains le font dans des pièces à part, pour des contrôles sûrement opérés par des agents du Mossad. Pour ma part ce sera contrôle classique avec questions classiques (ma biographie quoi)

ShoshannahLes contrôles ont duré en tout et pour tout 2h15. Malgré la longueur de tous ces contrôles, je ne me plains pas et garde ma bonne humeur. Un attentat a eu lieu à Jérusalem il y a quelques jours, et ces contrôles nous aident à nous sentir en sécurité et éviter le pire. La seule chose que je déteste c'est les touristes qui apparemment ne comprennent pas que tout ce passera pour le mieux si on gardait notre bonne humeur. Une touriste brésilienne a même commencé à organiser une file en prenant les gens un par un pour créer des vraies queues pour la douane.

Voilà la fin d'une aventure.

Pour conclure, j'ai appris à découvrir un pays que tout le monde connaît que par les médias.
Pendant ce voyage, les personnes rencontrées m'ont toutes dit une chose, c'est que lorsque l'on vient une fois en Israël, on tombe amoureux de ce pays. Ce n'est donc pas étonnant que certains reviennent tous les ans durant dix années, chaque année est une redécouverte. Je suis donc tombée amoureuse de ce pays, des gens, je m'y suis tellement bien intégrée que j'ai demandé à mes amis de m'appeler Shoshannah à partir de maintenant.

J'ai énormément appris sur la culture, l'histoire, la politique mais surtout sur moi-même et sur Dieu. Ce voyage je le recommande à tous, seul ou bien accompagné! Cela reste la meilleure expérience de ma courte vie et je ne la changerais pour rien au monde. Je quitte ce pays avec une grande tristesse et j'espère qu'il m'accueillera de nouveau pour une plus longue durée cette fois ci.

Retrouvez tout le périple :

jour 1 : Jérusalem, la ville sainte

jour 2 : Massada, Ein Guedi, la mer morte, Jésrusalem

jour 3 : Jérusalem, le Calvaire de Gordon, le Mont des oliviers

jour 4 : La Jordanie 

jour 5 : La Jordanie, Petra

jour 6 : La Cisjordanie : Bethleem, Jericho, Ramallah, le Jourdain

jour 7 : Tel Aviv